La conférence FARI revient le 18 novembre au Studio Flagey à Bruxelles, découvrez-en plus.

Une initiative de

Soutenu par

Illustration

Déconstruire les filtres de beauté sur les réseaux sociaux pour une image du soi non biaisée

JUIN 2024

Résumé

Cet article étudie les effets des filtres de beauté AR sur les médias sociaux, en examinant leur contribution à des normes de beauté irréalistes et leur impact psychologique sur les utilisateurs. S’appuyant sur la théorie de l’objectivation, il explore le renforcement des préjugés sexistes par le biais de ces filtres. L’étude met en évidence les disparités entre les sexes dans l’utilisation des filtres TikTok et propose une fonction de “désistement” améliorant la transparence. Elle aborde également les implications réglementaires de la loi sur l’IA sur le développement et l’utilisation des filtres de réalité augmentée. Enfin, l’étude appelle à une transparence accrue et à une surveillance réglementaire afin d’aborder les implications sociétales plus larges des filtres de beauté et leur perpétuation de stéréotypes biaisés.

Lire l’article ici

Contributeurs

Illustration
Anastasia Karagianni

Contributeurs

Partager

Autres publications

Toutes les publications

Toutes les publications